Excès de sébum : quand la peau grasse s’en mêle…

Peau qui brille, points noirs, pores visibles, imperfections… Pas de doute, votre peau souffre d’un excès de sébum. Mais la bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas irrémédiable ! On vous explique comme lutter contre la peau grasse et l’excès de sébum.

 

Le sébum, c'est quoi ?

Contrairement aux idées reçues, le sébum n’est pas qu’un ennemi à éliminer… Il est en réalité indispensable à la santé et à la beauté de la peau. Et oui ! C’est lui qui permet de maintenir l’hydratation de l’épiderme et de le préserver du dessèchement cutané. Mais ce n’est pas tout : sa forte composition en lipides lui assure un rôle de protection de la peau contre les agressions, notamment celles liées à l’oxydation. Super intelligent, il sait s’adapter aux conditions extérieures : il devient plus épais en hiver pour lutter contre l’humidité et le froid, alors qu’en été, la chaleur le rend plus fluide, lui permettant ainsi de retenir l’eau dans les cellules de la peau. Presque un super-héros en somme !

 

L’excès de sébum, c’est quoi ?

Il arrive que certaines peaux produisent du sébum en excès : on parle alors de d’hyperséborrhée. Le sébum, produit en abondance, a du mal à s’évacuer. Résultats : la peau brille sur la zone T ou sur tout le visage, les pores sont obstrués, des points noirs ou des boutons apparaissent, le grain de peau devient irrégulier et terne. L’excès de sébum peut même s’étendre jusqu’au cuir chevelu, causant des racines grasses et des pellicules. Si cette surproduction apparaît souvent à l’adolescence, c’est une problématique cutanée qui touche aussi les peaux adultes, quel que soit l’âge et aussi bien les hommes que les femmes. Pas de discrimination face à la peau grasse ! 

 

Quelles sont les causes d’un excès de sébum ?

L’hyperséborrhée est principalement dû à une hausse de la sécrétion, sous l’influence des hormones. C’est pourquoi, il augmente tout particulièrement au cours de l’adolescence, mais aussi avant la période menstruelle pour les femmes. Mais d’autres causes peuvent aussi être à l’origine d’une surproduction de sébum : en tête, les agressions du quotidien comme la chaleur, la pollution, le tabac, le stress, la fatigue ou encore l’utilisation de produits de cosmétiques composés d’agents nettoyant - tensioactifs - puissants. Sans oublier une surexposition au soleil et une mauvaise alimentation, les aliments trop gras ou trop sucrés ayant une répercussion directe sur la peau. 

 

Une routine de soin adaptée pour lutter contre l’excès de sébum

L’erreur la plus commise est d’essayer de cacher cette peau grasse qui brille sous une bonne couche de maquillage. En réalité, il est primordial de bien démaquiller sa peau le soir pour nettoyer le film gras qui est resté toute la journée sur le visage et permettre ainsi aux pores de mieux respirer. Chez Freedge Beauty, il existe une routine entièrement dédiée aux peaux grasses, à commencer par un Baume démaquillant dont la texture addictive prend soin de la peau. On ne s’arrête pas là : on nettoie aussi sa peau le matin en utilisant un nettoyant adapté à son type de peau. Puis on lui applique des soins doux qui ne vont ni l’agresser, ni la décaper au risque d’augmenter la production de sébum, comme la Gelée détoxifiante riche en végétaux – aloé, carottes, fraises, tomates bio – qui resserre les pores et matifie la peau. Le soir, on ajoute un sérum pour booster les mécanismes cellulaires de régulation de sébum.


> Découvrez notre routine beauté 100% naturelle et fraîche pour les peaux grasses juste ici :

https://www.freedgebeauty.com/products/routine-detox-bio-peau-mixte-a-grasse


Limiter l’excès de sébum au quotidien

Si l’application de soins adaptés aux besoins de sa peau est primordiale pour lutter contre l’hyperséborrhée, ce n’est pas le seul moyen d’agir. Au quotidien, on change son alimentation : on se concocte une assiette riche en zinc, un élément essentiel à la protection des lipides contenus dans le sébum. On fonce donc sur les huîtres, le pain complet, les œufs, le foie de veau (et tous les abats), le bifteck. On pense aussi à se protéger du soleil car si les premiers rayons assèchent les boutons et donnent une impression d’amélioration, l’effet boomerang de la rentrée est bien connu ! Enfin, on évite de se toucher la peau tout au long de la journée au risque de stimuler les glandes sébacées et d’entretenir la production de sébum.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés